Dans la presse

LA PLAGE DES LIVRES : LA PLAGE DU ROCHER (Longeville-sur-mer) A LA PLAGE !

 

Le dimanche 9 juillet plage du Rocher, Avenue du Docteur Mathevet à Longeville-sur-mer, une quarantaine d’auteurs nationaux et régionaux se donnent rendez-vous pour des dédicaces de 9h00 à 19h00. Leslie Bedos, Dominique Verdeilhan, Loïk Le Floch-Prigent, Fiona Gelin, Henda Ayari… seront présents pour rencontrer le public.  Une idée de Frédéric Mazé auteur, rendue réalisable grâce à la Mairie et à la bibliothèque de Longeville-sur-mer et tous les partenaires.

La Plage des Livres : le carrefour d’une passion et un passe-temps…

« Face à la mer » une quarantaine d’auteurs viendront dédicacer leurs livres à Longeville-sur-mer. Parmi les festivités de l’été, La Plage des Livres est certainement la plus littéraire… Evénement généraliste tous les genres sont présents (essais, romans, récits, poésie…). De nombreux débats et de riches échanges sont prévus dans les bars et cafés de l’avenue Mathevet.

Un événement annuel

L’objectif est de pérenniser l’événement. Chaque année, les écrivains se rencontreront sur la même avenue et la création d’un Prix littéraire du livre de plage est en préparation pour l’année à venir. En effet, il suffit de se promener sur une plage l’été pour voir que même si les lecteurs sont distraits, les livres sont ouverts…

Henda Ayari : « J’ai choisi d’être libre »

 

Par Frédéric Mazé

A 40 ans passés, cette jolie femme a vécu 20 ans de réclusion sous l’emprise d’une idéologie exclusive, sa frêle silhouette totalement avalée par un niqab. Enfermée et brimée par un homme, elle a choisi de briser les chaînes qui l’enracinaient dans une idéologie morbide qui ne lui ressemblait pas. Aujourd'hui, Henda a choisi le camp de la Liberté arborant jean ou robe, et cette française raconte son endoctrinement et sa libération dans un livre intitulé "J'ai choisi d'être libre" (Flammarion). Elle a organisé sa fuite, emmenant ses enfants avec elle. C’est libre, la chevelure libérée ou tressée qu’elle accepte dorénavant de montrer son visage souriant à ses interlocuteurs. Libre de refuser le diktat du salafisme : chapelle de l'Islam rigoriste qui avait égaré son existence.

 

Henda Ayari ou la prison sans barreaux

Comment tombe-t-on sous l’influence du salafisme ? En quête de spiritualité confrontée au décès d’un proche Henda se laisse approcher et embrigadée. Elle rencontre par la suite une femme qui lui explique « le vrai Islam » selon elle, qui consiste à arborer le niqab, et à camoufler sa féminité.

 

Le piège du mariage

La vie s’accélère : elle épouse un salafiste. Obéir et se soumettre sont les mots d’ordre d’une vie réduite à néant.  Etre mécréant, c’est écouter de la musique, aller au cinéma et même montrer ses sourcils… Henda s’exécute au bon vouloir de son bourreau. Elle commencera à résister peu à peu, et finira par organiser sa fuite, afin d’être une femme libre et décidée à lutter contre les extrémismes.

 

Infos pratiques : Henda dédicacera son livre à La Plage des Livres, le 9 juillet 2017 de 9h00 à 19h00, à Longeville-sur-mer, plage du Rocher. Entrée libre et gratuite.

Infos : www.laplagedeslivres.com

Rejoignez la communauté d’échange des livres : www.lesplagesdulivre.com